Obstacles aprouvé par l'EXCA

Le sigle « + » permet de repérer les éléments permettant d’acquérir des points.

Le sigle « - » permet de repérer les éléments entraînant une perte de points.

Tir à l’arc à cheval (Niveau 3 à l’arrêt, niveau 4 au trot, niveau 5 et 6 au galop)

Le cavalier doit attraper un arc et une flèche puis tirer un maximum de deux flèches sur un obstacle fixe. La cible doit être attachée à une balle de foin, de paille ou tout autre matériau sécurisant permettant de retenir la flèche. Le cavalier aura l’occasion de se familiariser avec l’arc pendant la reconnaissance. Le tir aura toujours lieu en direction du centre du parcours afin d’assurer la sécurité des personnes environnantes.

+ Légèreté dans la direction, contrôle du cheval, atteinte de la cible.

- Mauvais comportement du cheval, gestes non coordonnés, perte de contrôle, ne pas toucher la cible.

 

Reculer (Niveau 2 à 6)

Il s’agit du test où les concurrents doivent reculer droit ou sur une trajectoire déterminée d’un point à un autre. Le reculer peut varier de 3 à 18 mètres.

+ reculer fluide, droit, volontaire, bonne attitude du cheval.

- défense du cheval, main forte, port de tête trop haut, perte de rectitude

 

Reculer en descente (Niveau 3 à 6)

Dans ce test le cavalier doit descendre une pente ou une marche en reculant.

+ reculer droit, dans la trajectoire, rectitude, rênes détendues, cheval rassemblé, fluidité, main douce,

- sortie de la trajectoire, défense du cheval, port de tête trop haut.

 

Reculer en montée (Niveau 4 à 6)

Dans ce test le cavalier doit monter une pente ou une marche en reculant.

+ reculer droit, dans la trajectoire, rectitude, rênes détendues, cheval rassemblé, fluidité, main douce,

- sortie de la trajectoire, défense du cheval, port de tête trop haut.

 

Monte sans selle (uniquement pour les pro et les non pro)

Le cavalier dé-selle à l’endroit identifié sur le parcours. Le cavalier monte son cheval depuis le sol ou à l’aide d’un montoir. Le cavalier se rend jusqu’au point identifié. Le cheval peut évoluer au pas, au trot ou au galop.

+ légèreté au montoir, bon équilibre, contrôle de la vitesse.

- incapacité à remonter à cheval, manque d’équilibre ou de contrôle, rênes trop tendues, vitesse trop lente.

 

Monte sans selle avec un second cavalier (Niveau 6)

Le cavalier dé-selle à l’endroit identifié sur le parcours. Le cavalier monte son cheval depuis le sol ou à l’aide d’un montoir. Le cavalier se rend jusqu’au point identifié et emmène un second cavalier sur son cheval. Il doit y avoir des balles de foin pour que le second cavalier puisse monter et descendre derrière le cavalier. Le cheval peut évoluer au pas, au trot ou au galop. Lorsque le second cavalier est monté, la vitesse doit être à un rythme qui permettra au second cavalier de maintenir son équilibre jusqu’à ce qu’il descende.

+ légèreté au montoir, bon équilibre, contrôle de la vitesse.

- incapacité à remonter à cheval, manque d’équilibre ou de contrôle, rênes trop tendues, vitesse trop lente.

 

Saut de barrels (Niveau 4 à 6)

Il s’agit d’un saut fait de barrels d’environ 200 litres posés horizontalement côte à côte sur le sol. Cet obstacle est généralement fait de 3 ou 4 barrels pour former un obstacle large.

+ cheval volontaire, rectitude, rênes détendues, abord et réception toniques.

- refus, fuite, manque de rectitude, cheval qui charge l’obstacle.

 

Enchaînement de sauts de barrels (Niveau 4 à 6)

Il est autorisé d’installer 3 ou 4 sauts successifs pourvu que la distance entre chacun des obstacles soit entre 7 et 9 mètres.

+ approche directe et franche, bon équilibre, bonne position, saut au centre de l’obstacle, encolure dégagée à l’abord et à la réception, bonne allure qui signifie que les foulées ne sont ni trop courtes ni trop longues.

- hésitation, écart, refus, saut non centré sur l’obstacle, encolure non libre, défaut d’équilibre ou de position, défaut de foulées entre les obstacles.

 

Tours de barrels (Niveau 2 à 6)

C’est un défi où le cavalier tourne autour des barrels d’environ 200 litres en forme de trèfles à 3 feuilles, à 4 feuilles ou en forme de 8.

+ virages courts, serrés, fluides, sur le bon pied, avec des changements de pied, rectitude, vitesse, contrôle,

- virages larges, bâclés, galop à faux, manque de rectitude, manque de contrôle, utilisation incorrecte des rênes.

 

Mener son cheval à l’aveugle (Niveau 5 à 6 uniquement pour les non pro et pro)

Le bandeau peut être fabriqué à partir d’un masque anti-mouches avec un morceau de tissu cousu à l’extérieur et couvrant le champ de vision. Le concurrent doit bander les yeux de son cheval à un point déterminé sur le parcours et le mener sur une certaine distance ou à travers un obstacle. Cet obstacle commence à partir du moment où le masque est posé sur le cheval, il est conçu pour mesurer la confiance du cheval envers son meneur.

+ descente de cheval tonique, bonne acceptation du bandeau par le cheval qui se laisse mener facilement et sans hésitation.

- descente maladroite, bâclée, cheval hésitant ou peu disposé à accepter le bandeau et à se laisser mener.

 

Marquage à la craie (Niveau 2 à 6)

Il s’agit d’une mission où le compétiteur descend de son cheval à un endroit identifié, ramasse un fer de marquage, le plonge dans la craie et le pose sur une partie du corps spécifique comme l’épaule ou la hanche. Il remet le fer dans le seau, monte puis repart vers l’obstacle suivant.

+ descente de cheval tonique, approche douce du cheval à marquer, réalisation de l’application du marquage, immobilité du cheval du concurrent pendant l’attente et lors de la remise en selle.

- descente difficile, approche trop rapide ou bâclée qui effraie le cheval à marquer, application imprudente de la marque. Le cheval du concurrent ne reste pas à sa place, une remise en selle difficile et cheval qui bouge au montoir.

 

Pont (Niveau 2 à 6)

Le pont peut être légèrement élevé, pas plus de 60 cm de haut.

+ franchise, vitesse adaptée, cheval tête basse et rênes détendues,

- blocage, peur, refus, traversée incomplète, vitesse dangereuse, tête trop haute, mains trop hautes et dures.

 

Broken jump ou sauts brisés (Niveau 4 à 6)

Cet obstacle est constitué d’une série de 3 sauts connectés. Deux sont parallèles et l’un est perpendiculaire aux deux autres. L’obstacle peut être abordé du pied gauche ou droit et doit être effectué de manière à ce qu’il y ait au moins un changement de pied pour que le cavalier et son cheval puissent sauter chacun des trois sautant.

+ abord et réception sur le bon pied au galop, rênes détendues, changement de pied lorsque c’est nécessaire,

- refus, abord ou réception sur le mauvais pied, passage bâclé, rênes trop tendues.

 

Cache hoist ou la poulie (Niveau 4 à 6)

Cet obstacle est constitué d’une corde attachée à l’extrémité d’un objet pour pouvoir le soulever du sol. Il s’agit de lever de l’aliment ou du matériel de campement par exemple. La corde peut être attachée pour laisser l’objet en suspension ou alors on peut la lâcher et laisser retomber l’objet au sol.

+ saisir la corde, reculer à distance,

- échouer dans l’exercice, cheval impressionné par l’élément soulevé, cheval qui ne recule pas.

 

Transporter des sacoches (Niveau 3 à 6)

Le cheval et son cavalier se rendent à un point identifié sur le parcours pour ramasser des sacoches. Elles peuvent contenir des objets comme des boites de conserve ou d’autres éléments bruyants. Le cavalier transporte les sacoches jusqu’au point identifié.

+ approche douce et franche, bon arrêt sur les postérieurs, monte douce et équilibrée, rênes détendues au moment de la chute de l’objet ou du placement des sacoches au point identifié.

- cheval fuyant, apeuré, hésitant à l’approche des sacoches. Rênes trop tendues, attitude déséquilibrée ou arrêt à l’approche du point de dépôt des sacoches.

 

Cercles – Grands et petits – Lents et rapides (Niveau 2 à 6)

Le cavalier réalise des cercles parfaitement dessinés, d’abord lentement puis rapidement. Le cheval doit partir sur le bon pied et y rester. Le cavalier peut être amené à changer de vitesse à n’importe quel endroit du parcours. Il est possible de faire changer de main au cavalier en changeant également de pied. Les changements de pieds « volants » (sans changer d’allure) sont notés plus généreusement que les changements de pied « simples » (repasser au trot).

+ changements de pieds volants, cheval équilibré, cavalier bien positionné,

- pas de changement de pied, démarche « tombante », rênes trop tendues ou cavalier penché dans les cercles.

 

Grimper et sonner une cloche (Niveau 3 à 6)

Le cavalier doit pouvoir laisser son cheval (en liberté ou attaché) pour grimper un moulin à vent ou un objet de mêmes type, comme une échelle posée sur un barns par exemple. Le cavalier grimpe et sonne une cloche. Il descend l’échelle et remonte son cheval.

+ arrêt net, ascension tonique et coordonnée, cheval immobile, remise en selle calme,

- ascension difficile sur l’échelle, remise en selle bâclée, cheval qui ne reste pas en place.

 

Sortir les vaches(Niveau 3 à 6)

Le cavalier et son cheval doivent sortir du troupeau une vache numérotée ou une vache identifiée. En fonction de la forme de l’enclos, le cavalier pourra être amené à ouvrir ou fermer la porte pour entrer et sortir de l’enclos. Il peut y avoir un enclos simple ou double avec une seconde porte intérieure.

+ le cavalier ouvre et ferme la porte de façon fluide puis entre calmement dans le troupeau. Il trie la vache identifiée dans le délai imparti et ouvre et ferme la porte de manière délicate,

- incapacité à ouvrir ou fermer la porte ou réalisation maladroite. Entrée rapide et brutale dans le troupeau, perturbation du troupeau, échec dans l’exercice de tri, dépassement du temps imparti.

 

Le rideau de Cowboy (Niveau 3 à 6)

Le cavalier doit être en selle. Le rideau doit être fait de cordes ou de bandes de plastique. Il doit être large de 2,15 m à 3 m et être assez haut pour une entrée en toute sécurité.

+ approche franche, traversée fluide avec un bon équilibre, des rênes détendues et une sortie délicate vers l’obstacle suivant,

- fuite, hésitation à l’approche de l’obstacle, saut à travers l’obstacle, manque d’équilibre, manque de contrôle, rênes trop tendues.

 

Daisy chain ou les enchaînement directionnels (Niveau 2 à 6)

La daisy chain peut être construite en utilisant 5 piquets de Pole Bending ou des cônes. Elle est construite en positionnant 4 cônes en carré ou rectangle et le 5e au milieu avec un espace de 6,40 m à 8,50 m entre les plots. Le cavalier entre dans l’obstacle en s’approchant du milieu et en faisant le tour à main gauche. Puis il se rapproche d’un cône d’angle (ou piquet) pour manœuvrer en réalisant une figure en 8 qui nécessite un changement de pied à droite. Chaque angle fait partie de l’obstacle. Tous les virages autour du cône central se font sur le pied gauche et les cônes d’angle sur le pied droit. Il est obligatoire de retourner au cône central avant chaque nouveau cône d’angle.

+ cadence, changements de pied « volants », rênes détendues,

- repasser au trot, galoper à faux, changements de pied « simples », rênes trop tendues.

 

Dead fall ou le terrain accidenté (Niveau 3 à 6)

Il s’agit d’un obstacle fait de branches, billots ou débris naturels qui représente un endroit accidenté dans une forêt ou un ranch. Le franchissement du terrain doit être au moins de 4,50 m et au maximum de 36,5 m de long. Selon la densité de la zone, le cavalier peut traverser en marchant ou en trottant.

+ cheval au pied sûr, tête basse, traversée de manière confiante et calme,

- vitesse trop rapide, manque de contrôle, refus de traverser l’obstacle.

 

Doublin into the fence ou le pivot dans le passage de barrière (Niveau 3 à 6)

Il s’agit de performer dans le pivot entre deux poteaux de clôture d’environ 18m d’écart. Dans cette manœuvre il peut y avoir entre 2 et 5 rotations. A la différence du roll back, il s’agit d’un pivot similaire à la manœuvre pour déplacer une vache vers une barrière. Le couple est jugé sur la légèreté, la tonicité et la coopération du cheval. Le cheval doit tourner en douceur dans l’espace de la barrière en réalisant un pivot fort et puissant. Le cheval doit tourner, pivoter et chasser les hanches. Lors du travail au galop, le cheval doit changer de pied à chaque rotation.

+ déplacement en douceur dans la barrière, pivot fort et puissant. Le cheval utilise ses postérieurs, rênes détendues, travail au galop,

- virages difficiles, bâclés, pivot non coordonné, ne pas mettre le cheval sur les postérieurs, rênes trop tendues.

 

Flag race ou la course avec le drapeau (Niveau 2 à 6)

Le cavalier prend un drapeau en main planté dans un seau de sable posé sur un barrel d’environ 200 litres et repose le drapeau.

+ approche douce du drapeau, attraper le drapeau sans s’arrêter, porter le drapeau jusqu’au point identifié avec vitesse, équilibre et contrôle puis déposer le drapeau,

- difficulté à approcher le drapeau, manque de contrôle, peur, écart, manque d’équilibre, incapacité à effectuer des lignes droites, manque de vitesse et rênes trop tendues.

 

Torches et fumée (Niveau 3 à 6)

Les torches peuvent être sur le sol et le cavalier doit passer entre ou par-dessus les torches.

+ approche tranquille, fluide et rênes détendues,

- écarts, fuite, manque d’équilibre et rênes trop tendues.

 

Free ride ou la course libre (Niveau 2 à 6)

Le free ride est une course la plus rapide possible. Il s’agit d’une partie passionnante et importante de chaque concours. Il peut se faire en musique, le cavalier a ici l’opportunité de démontrer la vitesse et le contrôle. Il peut être prévu au début, au milieu ou à la fin de la course. Le free ride peut s’étendre sur le périmètre entier du parcours, passer par le centre ou entre les obstacles. Il peut comprendre des obstacles qui ne ralentissent pas la course.

+ main douce, rênes détendues, vitesse, contrôle,

- manque de rectitude, rênes trop tendues, manque de vitesse ou défaut de contrôle.

 

Ground tie ou l’immobilité (Niveau 2 à 6)

Le ground tie peut se faire de plusieurs façons : - descendre, lâcher son cheval puis partir à une distance déterminée, - laisser son cheval dans un cercle et marcher autour du cercle.

+ descente dynamique, marcher loin et d’une manière calme avec un cheval tranquille et patient qui ne bouge pas de la descente à la remise en selle,

- descente précipitée, s’éloigner de façon précipitée du cheval qui s’en va ou qui bouge. Récupérer son cheval dans la précipitation. Remise en selle maladroite ou cheval qui bouge au montoir.

 

Transport de foin (Niveau 3 à 6)

Cet obstacle est constitué de deux cônes disposés à 3 m d’écart. Des ballots de foin sont empilés (3 ou 4) à côté de l’un des cônes. Le but est de descendre et lâcher son cheval pour déplacer les ballots vers le second cône et les empiler soigneusement.

+ cheval immobile qui ne s’éloigne pas,

- cheval qui s’en va et impossibilité de réaliser l’exercice.

 

Hay maze ou le labyrinthe de foin (Niveau 3 à 6)

Cet obstacle est construit avec des balles rondes si disponibles. Si les balles rondes ne sont pas disponibles, des balles carrées peuvent être utilisées. Les balles de foin doivent simuler un tunnel ou un labyrinthe. Selon la division, il est possible de marcher, trotter ou galoper.

+ passage fluide, équilibré, au galop, rênes détendues,

- manque d'équilibre ou de contrôle, rênes trop tendues, ralentissement ou échec à négocier le labyrinthe.

 

Hay ring ou nourrisseur à foin (râtelier rond) (Niveau 3 à 6)

Le râtelier doit faire un minimum de 1,82 m de diamètre. Le cavalier et son cheval doivent passer dans le nourrisseur fixé à la verticale. Il est possible d’utiliser 2 ou 3 nourrisseurs pour faire un obstacle plus long comme un tunnel. Afin de permettre le passage du cheval en sécurité, il convient de prévoir un chemin de terre à l’intérieur. Les éléments doivent être fixés de chaque côté pour empêcher de rouler et de se déplacer.

+ s’approcher sans ralentir, sans écart et avec franchise. Se déplacer dans le ring calmement et avec les rênes détendues,

- arrêt ou ralentissement, fuite, écart, refus, manque d’équilibre ou de contrôle, rênes trop tendues.

 

La serrure (Niveau 2 à 6)

Il faut disposer quatre cônes pour former un carré ou utiliser de la craie pour former une configuration de serrure. Le carré ou le trou de la serrure devrait être assez grand pour que le cheval entre dans le carré avec vitesse, s'arrête et faire un rollback (faire un tour à 180 degrés) pour sortir et passer à l'obstacle suivant.

+ entrée en douceur, arrêt souple et net avec des rênes détendues et un pivot sur les postérieurs,

- entrée trop lentes, des rênes trop tendues, arrêt brusque, rollback bâclé.

 

Traverser l’eau à pied (Niveau 3 à 6)

Le cavalier doit descendre de cheval et faire traverser l’eau à son cheval. L’eau peut être profonde jusqu’à mi-poitrail.

+ le cheval accepte de suivre le cavalier avec une longue et lâche longe/rêne, maintien de l’équilibre et de l’allure dans l’eau, sortie de l’eau en douceur.

- refus, écarts, rêne/longe tenue trop fort, tirer le cheval, le cavalier perd l’équilibre, difficulté à sortir de l’eau.

 

Mener le cheval à pied (Niveau 2 à 6)

Mener le cheval à pied en courant, au trot ou au galop, d’un point A à un point B. Le cheval doit suivre le rythme du cavalier avec la tête à l’épaule.

+ mener avec une longe/rêne détendue,

- tirer sur le cheval pour avancer.

 

Traversée de grumes (Niveau 3 à 6)

Il s’agit d’un obstacle naturel constitué de billots de bois de différentes tailles, longueurs, largeurs et hauteurs. La hauteur ne dépasse pas 30 cm. Exemple : 4 grumes de 9 m d’écart à traverser successivement. Cela peut être réalisé au pas, trot ou galop (le galop est mieux noté s’il est correctement effectué).

+ monter sur ou passer tous les grumes sans s’arrêter, au centre et en ligne droite dans un contrôle total,

- refus, esquive, saut pour fuir, cavalier déséquilibré ou désarçonné.

 

Traction de rondins (Niveau 2 à 6)

Le lasso ou la corde doit être solidement fixé au rondin. Le lasso et le rondin doivent être placés au même endroit pour chaque cavalier pour commencer la traction. La distance moyenne de traction doit être de 9m. Le cavalier peut choisir d’enrouler le lasso ou la corde autour du pommeau ou de le tirer à la main. La traction peut être légère ou lourde.

+ avance droit, cadence, rênes détendues, le rondin ne touche pas les postérieurs,

- écarts, manque de cadence, rênes trop tendues, manque de rectitude, la traction touche les postérieurs.

 

Boite aux lettres (Niveau 2 à 6)

Le cavalier doit ouvrir et fermer la boite aux lettres. Une autre option est d’ouvrir la boite aux lettres, de prendre le courrier, fermer la boite aux lettres et apporter le courrier à l’endroit désigné. Le cheval doit être calme et se tenir tranquillement et dans une position parfaite pour que le cavalier puisse accéder à la boite aux lettres.

+ effectuer un sidepass (déplacement latéral) pour se rapprocher de la boite aux lettres puis un roll back pour partir vers le prochain obstacle,

- cheval qui bouge et empêche le cavalier de réaliser l’exercice, ne pas fermer la boite aux lettres, départ maladroit ou roll back bâclé, manque de contrôle.

 

Moguls ou bosses/butes (Niveau 2 à 6)

Les bosses/butes peuvent être de terre ou de sable et de degré de difficulté variable avec des dimensions différentes. Le cheval doit traverser toutes les butes.

+ rythme régulier, abord au centre des bosses, rênes détendues, contrôle parfait,

- manque de mouvement en avant, traverser sur les côtés, manque d’équilibre, rênes trop tendues.

 

Déplacer une balle de golf d’un cône à un autre (Niveau 2 à 6)

La balle est placée au-dessus d’un cône. Les cônes varient en hauteur selon le niveau de difficulté. Plus le cône est bas, plus le cavalier doit se pencher, ce qui rend l’exercice difficile. Les cônes des Young Guns doivent être assez hauts. Il convient de se pencher et ramasser la balle de golf à partir du cône, puis de se diriger vers le second cône et déposer la balle.

+ cavalier qui se penche avec un cheval immobile, ramasser la balle du premier cône et la placer sur le second.

- actions non coordonnées, cheval qui se déplace lorsque le cavalier se penche, échec au ramassage de la balle, échec au dépôt de la balle, lâcher la balle.

 

Pont étroit (Niveau 2 à 6)

Un pont étroit ne doit pas dépasser 60 cm de largeur et 4,5 m de longueur. Le pont peut être légèrement élevé sans dépasser 60 cm de hauteur.

+ vitesse sure, franchise, tête basse, rênes détendues,

- arrêt/blocage, écart, fuite, refus, traversée incomplète, vitesse dangereuse, mains hautes et/ou lourde.

 

Ouvrir et fermer une porte (porte de prairie ou porte en corde) (Niveau 2 à 6)

Le cavalier est jugé à l’abord autant qu’à l’ouverture et la fermeture de la porte sans la claquer ou heurter la porte ou le poteau, de manière fluide et contrôlée. Le cavalier déverrouille et ferme le portail selon les instructions du juge pour cet obstacle.

+ ne pas lâcher la barrière, réaliser les manœuvres correctes,

- hésitation, lâcher la barrière, échec de l’exercice.

 

Traction de palette contrôlée (Niveau 4 à 6)

Il s’agit d’un défi de traction conçu pour montrer le contrôle complet du cheval. Exemple : une palette de 1x1 m est chargée d’environ 150 kg de petites balles de foin. Un seau de 20 litres environ est placé sur le foin. Un lasso est attaché au milieu de la palette dans une bonne position de traction. Le cavalier doit tirer la palette chargée de manière fluide, sur une distance donnée. Le cavalier doit tirer la palette de manière fluide, sur une ligne droite et sans renverser l’eau (4 à 6 m).

+ cavalier qui réussit à tirer la palette de manière fluide, sur une lignée droite et sans renverser l’eau,

- manque de contrôle, difficulté à tirer la palette, renversement de l’eau.

 

Prendre les pieds du cheval (Niveau 2 à 6)

Cet exercice est exécuté sur le parcours à un endroit désigné. Le cavalier s’arrête, descend de cheval et prend 1, 2, 3 ou 4 pieds. Il remonte ensuite et passe à l’obstacle suivant.

+ arrêt en douceur, descente dynamique, le cheval ne bouge pas et accepte de donner ses pieds. Remise en selle fluide et départ dans le calme.

- arrêt brutal, descente bâclée, cheval qui bouge, difficulté à prendre les pieds, remise en selle difficile et départ précipité, cheval qui bouge au montoir.

 

Pin wheel ou la Roue (Niveau 2 à 6)

Cet obstacle est constitué d’un cône et 4 barres espacés d’au moins 3,5 m. Le cône est utilisé comme milieu de l’obstacle. Chaque barre est installée à égale distance du cône, formant ainsi un cercle de quatre quarts égaux. Le cavalier doit manœuvrer en cercle autour du cône en traversant chaque barre.

+ réaliser l’exercice au galop sur le bon pied, tourner de manière fluide et équilibrée en traversant les barres, rênes détendues,

- marcher ou trotter, galoper à faux, virage peu harmonieux, manque d’équilibré, rênes trop tendues.

 

Tir au pistolet sur des ballons (Niveau 4 à 6)

Le cavalier est équipé d’un pistolet armé de balles à blanc (poudre noire). Une personne remet le pistolet au cavalier ou alors le cavalier ramasse le pistolet à un endroit identifié. Le cavalier remet le pistolet à la personne ou le repose à l’emplacement prévu. Le cavalier aura l’occasion de se familiariser avec le pistolet pendant la reconnaissance. Le cavalier tire sur un à trois ballons en ligne droite ou en triangle. Le tir est toujours dirigé vers le centre du parcours, loin des juges, observateurs, spectateurs ou toute autre personne.

+ casser tous les ballons, attitude décontractée, cheval calme et qui ne s’effraie pas,

- réactions du cheval aux coups de feu, échec de l’exercice. Si le pistolet ne se déclenche pas, le cavalier ne sera pas sanctionné.

 

Tir au fusil sur des ballons (Niveau 5 à 6)

Le cavalier est équipé d’un fusil armé de balles à blanc (poudre noire). Une personne remet le fusil au cavalier ou alors le cavalier ramasse le fusil à un endroit identifié. Le cavalier remet le fusil à la personne ou le repose à l’emplacement prévu. Le cavalier aura l’occasion de se familiariser avec le fusil pendant la reconnaissance. Le cavalier tire sur un à trois ballons en ligne droite ou en triangle. Le tir est toujours dirigé vers le centre du parcours, loin des juges, observateurs, spectateurs ou toute autre personne.

+ casser tous les ballons, attitude décontractée, cheval calme et qui ne s’effraie pas,

- réactions du cheval aux coups de feu, échec de l’exercice. Si le fusil ne se déclenche pas, le cavalier ne sera pas sanctionné.

 

La barrière pivotante (Niveau 3 à 6)

Matériel nécessaire : 2 barrels et une barre de 3 à 3,5 m, la barre est couchée sur les deux barrels qui sont à environ 2,5 ou 3 m de distance. Le cavalier doit prendre une extrémité de la barre et marcher autour du barrel sur lequel reste l’autre extrémité de la barre.

 

Mener un deuxième équidé en dextre (Niveau 3 à 6)

Le cavalier détache un second cheval/poney ou quelqu’un lui tend la longe (choix identique pour tous). En cas de changement du 2nd cheval/poney, l’échange doit être fait avec un équidé de même tempérament et de même gabarit. Le cavalier est jugé sur la façon dont il gère et mène le cheval/poney. Il peut être amené à réaliser un parcours d’obstacles.

+ évolution calme, uniforme et fluide,

- lâcher le 2nd équidé, coup de pied, manipulation approximative.

 

Enfiler des hippo-sandales (Niveau 3 à 6)

Le cavalier s’arrête à un endroit déterminé, descend de cheval et enfile une paire d’hippo-sandales aux antérieurs et se dirige vers un point identifié où il doit les retirer.

+ descente fluide, cheval qui reste immobile, remise en selle aisée et départ fluide,

- départ précipité, pas d’immobilité au montoir ni aux manipulations remise en selle maladroite. Le cheval n’accepte pas les boots.

 

Traversée du ravin (Niveau 3 à 6)

Un grand obstacle où un ravin naturel ou artificiel met le couple à l’épreuve. Il peut être profond ou non et long ou court. Les points d’entrée et de sortie peuvent être difficiles mais doivent être négociables. Le ravin peut comporter des bosses, des débris, des bûches, de l’eau, etc. en fonction de la catégorie des participants.

+ les cavaliers sont jugés sur l’attitude et la coopération du cheval, les rênes détendues, la fluidité et la sûreté du pied,

- manque de contrôle, incapacité à traverser le ravin dans son ensemble.

 

La ligne droite (Niveau 2 à 6)

Plus la distance est longue mieux c’est. La ligne droite peut être tracée ou non. Le cavalier galope sur la ligne jusqu’à un point désigné tel qu’un barrel par exemple puis il tourne autour et revient.

+ galop sans rupture, ligne parfaitement droite, cheval droit et équilibré, rênes détendues, tour fluide et harmonie entre le cheval et le cavalier.

- pas de galop, rupture d’allure, tracé non droit, rênes trop tendues, manque d’harmonie dans le couple.

 

Traversée des balles rondes (Niveau 2 à 6)

Il s’agit d’un obstacle où de grandes balles rondes sont disposées de manière à former un chemin étroit et sinueux que le cavalier doit négocier. L’obstacle peut être court ou long, au choix.

+ entrée fluide et franche, course rapide et harmonieuse, rênes détendues, attitude volontaire au choix,

- hésitation, fuite, écart, échec à pénétrer l’obstacle, rupture d’allures, manque de cadence, rênes trop tendues.

 

Panneau clignotants de chantier (Niveau 3 à 6)

Cet obstacle est conçu pour montrer la confiance du cheval envers son cavalier pour traverser un passage de lumières clignotantes. Les feux peuvent être mis en place sur le chemin ou suspendus à hauteur de cavalier.

+ franchise, cheval volontaire et brave,

- hésitation, refus de s’approcher, manque d’équilibre, manque de contrôle, rênes trop tendues.

 

Roll backs ou pivots (Niveau 3 à 6)

Le roll back doit être effectué au galop. Les juges recherchent un arrêt et demi-tour à 180 degrés sur les postérieurs. Le galop doit être sur le bon pied. Il peut y avoir 3 à 5 roll backs.

arrêt glissé (sliding stop), fluidité, souplesse, pivot sur les postérieurs, galop sur le bon pied.

s’arrêter sur les antérieurs, arrêt difficile, cheval tête en l’air, rotation sur les antérieurs, trotter, galoper à faux.

 

Attraper du bétail au lasso (bovins ou équidés) (Niveau 4 à 6)

Le bétail doit être gardé, manipulé et travaillé dans un enclos sécurisé. L’eau et la nourriture sont mis à disposition du bétail. Le concurrent est jugé en entrant dans l’enclos. Une personne pourra lui ouvrir. A ce moment, le cavalier est informé de la bête à attraper au lasso. Sauf indication contraire, le lasso est équipé d’un « breakaway » (dispositif de décrochage du lasso). L’organisation peut fournir un lasso mais le concurrent peut choisir d’utiliser le sien s’il est équipé du dispositif exigé. Le cavalier est autorisé à effectuer deux tentatives, s’il rate la 2e tentative il doit passer à l’obstacle suivant. Si les 30 secondes sont dépassées avant le second lancé, le cavalier passe à l’obstacle suivant.

+ manipulation parfaite du cheval, qualité du lancer de lasso,

- manipulation brutale du cheval, échec du lancer de lasso, attitude rude avec le bétail.

 

Serpentine (Niveau 2 à 6)

La serpentine peut être construite avec des panneaux, des cônes, des piquets, des barres au sol ou tout autre objet permettent de former un S. La serpentine peut-être configurée au choix de manière à exiger des changements de direction et des changements de pied au galop.

+ équilibre, contrôle, changements de pied, rênes détendues,

- rupture d’allure, galop à faux, mauvais changements de pied, manque d’équilibre et de contrôle, rênes trop tendues.

 

Side pass ou déplacement latéral (Niveau 2 à 6)

Il s’agit d’un obstacle où le cavalier doit faire passer son cheval au-dessus de barres, poteaux ou autre en effectuant en déplacement latéral. Les barres peuvent être de diamètre différent et peuvent être disposées en lignes ou de forme angulaire. Exemple : 2 barres de 3 m sont posées au sol avec un angle de 90 degrés. L’objectif est de déplacer le cheval latéralement au-dessus des barres, les antérieurs devant et les postérieurs derrière.

+ cadence, rectitude, précision,

- toucher ou traverser la barre, manque de rectitude ou de cadence, absence de déplacement latéral.

 

L’imperméable (Niveau 3 à 6)

Le concurrent attrape une veste imperméable (ramassée ou donnée par quelqu’un) et l’amène jusqu’à un point identifié.

+ transport et manipulation de la veste sans réaction du cheval, se déplacer avec vitesse et contrôle,

- chute du cavalier, perte de la veste, hésitation du cheval.

 

La lance (Niveau 2 à 6)

Les cavaliers sont munis d’une lance et doivent attraper des anneaux posés sur un poteau pendant que le cheval est en mouvement. Les anneaux en plastique sont au nombre de 3 et sont placés verticalement sur un poteau de 10 à 15 cm de diamètre planté au sol. Le cavalier doit saisir la lance de bois (type manche à balai) puis attraper les 3 anneaux qui sont placés avec 6 à 15 m d’écart. En cas de raté, le cavalier continue sans s’arrêter ni recommencer. A l’arrivée le cavalier lâche la lance et se rend à l’obstacle suivant.

+ cavalier saisi la lance, avance à bon rythme, attrape les 3 anneaux et lâche le tout à l’endroit indiqué,

- manquer les anneaux, les faire tomber, manque de souplesse et de contrôle.

 

Spin (Niveau 3 à 6)

Il s’agit d’un mouvement de performance où le cavalier doit pénétrer dans une zone de 3,5 m x 3,5 m appelée « spin box ». Le cavalier doit faire pivoter son cheval sur les postérieurs sur 360 degrés. Il est demandé d’effectuer 4 spins à droite et 4 spins à gauche.

+ cheval droit et rapide qui déplace ses antérieurs en restant en appui sur son postérieurs. Le cheval termine son spin au même endroit que lorsqu’il a commencé et orienté dans le même sens.

- chevaux qui sautillent, qui ne s’appuient pas sur les postérieurs ou qui effectuent une mauvaise figure. Les spins corrects mais lents ne sont pas notés comme les spins corrects rapides. Par contre, les spins rapides mais incorrects ne sont pas notés aussi fort que les spins lents et corrects.

 

Debout sur sa selle et taper une balle de tennis (Niveau 6)

Le cavalier se rend dans une zone déterminée (à l’intérieur de la spin box par exemple) et arrête son cheval. Il doit alors essayer de tenir debout sur son cheval et toucher un objet suspendu tel qu’une balle de tennis accrochée à une corde. Selon le degré de difficulté, l’objet doit être à environ 3 m de hauteur.

+ cheval immobile, contrôle total, posture confiante du cavalier, réussir à toucher l’objet,

- cheval qui ne reste pas immobile, perte d’équilibre, cavalier qui saute ou tombe de son cheval. Le cavalier a le droit de réessayer s’il n’a pas dépassé le temps.

 

Contre haut/contre bas (Niv. 2 = 30cm ; niv. 3 = 60 cm ; niv. 4 à 6 = 90 cm et plus)

Le cavalier traverse un solide contre haut ou contre bas.

+ la descente/montée doit être douce, équilibrée et contrôlée, avec des rênes détendues,

- refus, écart, secousses sur la bouche du cheval, cavalier désarçonné ou perte d’équilibre.

 

Enchaînement de 2 contre haut/bas (Niv. 2 = 30cm ; niv. 3 = 60 cm ; niv. 4 à 6 = 90 cm et plus)

Il s’agit d’enchaîner deux dispositifs de contre haut/bas.

+ la descente/montée doit être douce, équilibrée et contrôlée, avec des rênes détendues,

- refus, écart, secousses sur la bouche du cheval, cavalier désarçonné ou perte d’équilibre.

 

Enchaînement de 3 contre haut/bas (Niv. 2 = 30cm ; niv. 3 = 60 cm ; niv. 4 à 6 = 90 cm et plus)

Il s’agit d’enchaîner trois dispositifs de contre haut/bas.

+ la descente/montée doit être douce, équilibrée et contrôlée, avec des rênes détendues,

- refus, écart, secousses sur la bouche du cheval, cavalier désarçonné ou perte d’équilibre.

 

Arrêt (Niveau 2 à 6)

Il s’agit de réaliser une manœuvre dans laquelle le cavalier fait exécuter un arrêt ou un sliding stop. Ces arrêts doivent être effectués dans des zones identifiées quel que soit le sol (terrain naturel ou sable).

+ arrêt du galop, arrêt droit sur les postérieurs,

- arrêt visiblement douloureux pour le cheval, tête haute, bouche ouverte, perte de rectitude sur les antérieurs.

 

Bâche (déplacer, emporter, traverser) (Niveau 3 à 6)

Le cavalier prend une bâche et doit la traverser ou la traîner soit à la main, soit à distance avec une corde. Elle doit être traînée sur 45 à 65 m, soit en ligne droite soit en réalisant un 8 ou alors il faudra la reposer à l’endroit initial.

+ cheval sans réaction, calme, droit, qui respecte l’allure demandée par le cavalier,

- écarts, fuite, perte de contrôle, marche latérale, refus d’avancer droit, perte de la bâche.

 

Teeter-totter bridge ou la bascule (Niveau 2 à 6)

Il s’agit d’un pont dont l’extrémité bascule au milieu de la traversée. Il doit être entre 2,5 et 3 m.

+ cheval qui traverse droit, sans écart et jusqu’au bout,

- hésitation, écart, sortie de l’obstacle avant la fin.

 

Chargement en van (Niveau 3 à 6)

Le van est placé le long du parcours et est le dernier obstacle de la course pour la sécurité, il droit être attelé. Le cavalier peut descendre et mener ou envoyer son cheval dans le van. Il peut rester en selle et embarquer le cheval ou attraper le haut du van et rester accroché alors que son cheval embarque (= « swing off »). La sécurité est primordiale et les juges le prennent en considération dans la notation. Généralement, la porte du van est ouverte et le cavalier doit la refermer.

+ cheval qui embarque franchement. Le cavalier qui choisit de réaliser le « swing off » doit le faire de manière tonique, souple et sécuritaire.

- cheval difficile à charger, hésitant, tentative peu sure ou négligée du cavalier, cheval qui se retourne vers la porte ou sort du van.

 

Trash ride ou l’allée aux déchets (Niveau 3 à 6)

L’allée doit être d’environ 3 m de long et de 3 à 4 m de large. Elle est jonchée de déchets (sacs de courses, bouteilles plastiques, paquets de chips, etc.) Ne pas utiliser de matières dangereuses pour le couple !

+ franchise, tête en bas, rênes détendues en regardant la trajectoire,

- écarts, fuite, traversée précipitée par peur.

 

Tunnel (Niveau 3 à 6)

Le tunnel peut être créé avec des bâches, des panneaux, des ballots de foin, etc. Il peut être court ou long mais la construction doit être sécurisée. Le tunnel simule un canyon étroit ou un ravin. Le cavalier doit passer sous le tunnel.

+ franchise, passage en douceur, vitesse, contrôle,

- recul, hésitation, manque de contrôle, incapacité à traverser.

 

Water box ou bac à eau (Niveau 2 à 6)

La water box est à envisager quand il n’y a pas de zone naturellement emplie d’eau (mare, rivière, etc.). Un bon substitut consiste à creuser un trou, poser un revêtement avec une bâche en plastique si nécessaire et le remplir d’eau. La waterbox devrait être conçue avec une pente pour l’entrée et la sortie.

+ passage en douceur, bonne position du cavalier, rênes détendues,

- hésitation, saut, tentative de sortie prématurée, cavalier déséquilibré ou désarçonné.

 

Transport d’eau (Niveau 4 à 6)

Il s’agit de porter un seau d’environ 20 litres, de le remplir à un endroit et d’aller le vider à un autre. Le cavalier ramasse le seau posé sur un barrel d’environ 200 litres et doit le transporter à environ 10 m pour le verser dans un réservoir.

+ transport facile, peu d’eau perdue, verser l’eau à deux mains, cheval immobile, rênes détendues,

- impossibilité du cavalier à ramasser l’eau, chute du seau ou de l’eau, ne pas marcher droit, manque de contrôle lors du versement de l’eau.

 

Passage d’eau (Niveau 3 à 6)

La traversée de l’eau peut être de toute profondeur, de 15 cm jusqu’à la profondeur pour nager en catégorie pro. Une bonne profondeur pour une traversée difficile est 90 cm. Les passages d’eau doivent dans l’idéal avoir une profondeur progressive à l’entrée et à la sortie pour garantir une entrée et une sortie sures.

+ entrée franche, droite, sans crainte et sortie sans encombre. La vitesse et la sécurité sont prises en compte.

- hésitation, saut, tentative de sortie prématurée, cavalier déséquilibré ou désarçonné.

 

Chute d’eau (Niveau 4 à 6)

L’obstacle nécessite un volume d’eau pour créer un effet de cascade. Selon la conception de l’obstacle, le cavalier doit passer à côté ou à travers la chute d’eau.

+ franchise, pas d’écart.

- hésitation, écart, mauvais équilibre, rênes trop tendues.

 

Arroseur (Niveau 3 à 6)

Les arroseurs peuvent être placés de façon à ce que l’eau monte, descende ou jaillisse latéralement pour que l’obstacle soit plus ou moins difficile. Il faut passer à côté ou à travers l’eau.

+ franchise, attitude volontaire, rênes détendues,

- refus, blocage, hésitation, impossibilité à traverser l’eau, manipulation brutale.

 

Zig Zag (Niveau 2 à 6)

Il s’agit d’une reprise destinée à tester la maniabilité du cheval. Cet exercice peut être mis en place avec des cônes ou des piquets. La mise en place est faite pour que le cavalier manœuvre autour de chaque plot.

+ vitesse, contrôle, changements de pieds à chaque changement de direction,

- manque de vitesse ou de contrôle, échec dans les changements de pied, rênes trop tendues.

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now